Couverture live

Tennis: retour probant de Nadal à une semaine de l'Open d'Australie

Sport
dimanche 09 janvier 2022
16:52
Écoutez l'article
Tennis: retour probant de Nadal à une semaine de l'Open d'Australie
Medi1news+ Agences
Écoutez l'article

Venu se rassurer avant l'Open d'Australie après cinq mois d'absence à cause de son pied gauche récalcitrant et d'une récente infection au Covid-19, Rafael Nadal s'est rassuré en s'imposant au tournoi ATP 250 de Melbourne dimanche pour son retour sur le circuit.

Dans la Rod Laver Arena, Nadal a maîtrisé le serveur volleyeur franco-américain Maxime Cressy (112e, issu des qualifications) 7-6 (8/6), 6-4 en un peu plus d'une heure et 45 minutes.

Si bien que le Majorquin aux vingt trophées en Grand Chelem - comme Roger Federer et Novak Djokovic - a traversé les trois matches de sa semaine australienne (sans compter le forfait de son adversaire en quarts de finale) sans perdre la moindre manche.

"En sachant d'où je reviens, c'est très spécial, se réjouit Nadal. Après tout ce que j'ai traversé, les mois de doutes sur le fait d'être capable de revenir, et il y en a encore, et après certains moments très difficiles. Ce n'est qu'un début, mais c'est un début positif."

"Je ne dirais pas que je le mérite, mais j'ai vraiment travaillé très dur. Je suis satisfait de mon attitude et de mon état d'esprit positifs au cours des derniers mois. La passion aide à continuer", poursuit-il.

"Rafa", 35 ans et désormais N.6 mondial, était quasiment à l'arrêt depuis sa demi-finale perdue à Roland-Garros en juin dernier en raison de son pied, à l'exception de deux matches joués début août à Washington. Et l'Espagnol a été contaminé par le Covid-19 fin décembre lors d'un tournoi exhibition à Abou Dhabi.

A propos de sa finale, "c'est sans aucun doute mon meilleur match depuis que je suis arrivé ici", estime-t-il.

Contre Cressy, issu des qualifications et futur pensionnaire du Top 100, une double faute inopportune a offert une balle de set à l'Américain dans le jeu décisif, mais Nadal a su s'en sortir.

Breaké ensuite en début de deuxième manche par son adversaire adepte du service-volée (plus de la moitié de ses points gagnés au filet), il a immédiatement recollé, avant de réussir un nouveau break décisif à 4-3.

Avec 33 coups gagnants pour seulement sept fautes directes, l'Espagnol a rendu une copie particulièrement propre. De quoi empocher un titre pour la 19e saison consécutive (!), son 89e au total, le premier depuis Rome en mai dernier.

Quelles ambitions nourrit-il alors pour l'Open d'Australie (17-30 janvier) ? "Je ne me sens pas comme un vrai candidat (au titre), je sais que je reviens d'une situation très compliquée", tempère Nadal.

"Mais on ne sait jamais dans le sport, je ferai le maximum pour essayer de me donner une chance, je suis là pour ça", ajoute le Majorquin. Il ne jouera pas d'autre tournoi avant l'Australian Open.

Tennis
Nadal
Open d'Australie
   Autres Articles