Couverture live

Burkina: une marche contre la dégradation de la situation sécuritaire interdite à Ouagadougou

Actualités
vendredi 21 janvier 2022
13:19
Écoutez l'article
Burkina: une marche contre la dégradation de la situation sécuritaire interdite à Ouagadougou
Medi1News + MAP
Écoutez l'article

Une marche prévue samedi au Burkina Faso contre la dégradation de la situation sécuritaire dans ce pays frappé par des attaques terroristes, a été interdite par la mairie de Ouagadougou où un précédent rassemblement interdit en novembre 2021 avait donné lieu à des violences.

La mairie de Ouagadougou a interdit la marche prévue samedi par le mouvement ''Sauvons le Burkina’’, pour des impératifs sécuritaires et parce que cette organisation de la société civile (OSC) n’a pas prouvé son existence légale (récépissé), lors du dépôt il y a dix jours, de sa lettre d’information auprès de l’autorité municipale, rapporte l’agence d’information du Burkina (AIB).

Selon le secrétaire général de la commune de Ouagadougou, Christian Charles Rouamba, le mouvement n’a pas joint le 10 janvier dernier, son récépissé, lors du dépôt de sa lettre d’information auprès de la mairie, précise la même source, notant que d’après l’autorité communale, les manifestations ne sont pas soumises à une simple «information» mais à une déclaration préalablement soumise à l’appréciation de l’autorité administrative compétente.

Nonobstant ces «impairs», la mairie a interdit la marche pour des raisons sécuritaires, souligne-t-on.

En rappel, des leaders du Mouvement "Sauvons le Burkina" ont été interpellés puis condamnés avec sursis, après la marche interdite du 27 novembre 2021 contre la dégradation de la situation sécuritaire, ayant occasionné le saccage du service d’Etat-civil de la mairie de Ouagadougou.

Une autre manifestation en soutien au Mali visé par des sanctions renforcées de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), a également été interdite pour des raisons de sécuritaires.

Depuis 2015, le Burkina Faso est la cible d'attaques terroristes ayant fait de nombreux morts et plus de 1, 5 million de déplacés internes.

Burkina Faso
   Autres Articles