Couverture live
Diplomatie: Dakhla et Laâyoune ont le vent en poupe en 2020
Actualités
mardi 29 décembre 2020
02:38
Écoutez l'article
Diplomatie: Dakhla et Laâyoune ont le vent en poupe en 2020
Hafsa Sakhi
Écoutez l'article

La diplomatie marocaine a récolté le fruit de ses efforts durant cette année 2020. Près d’une vingtaine de pays ont ouvert des consulats généraux dans les Provinces du Sud, notamment dans les villes de Laâyoune et Dakhla. Des initiatives qui viennent conforter l’intégrité territoriale du Royaume et soutenir la marocanité du Sahara.
«La diplomatie marocaine récolte les fruits de la politique africaine de Sa Majesté le Roi Mohammed VI», a déclaré le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant l’étranger, Nasser Bourita. «Nos partenariats ne se limitent plus au voisinage du Royaume, mais ils s’étendent plutôt aux pays de l’extrême sud du continent et reposent sur les mêmes principes de coopération, de crédibilité et d’amitié», a ajouté le ministre.
La majorité des pays ayant pris la décision souveraine d’ouvrir un consulat général dans les Provinces du Sud sont des pays africains… mais pas que ! La marocanité du Sahara a reçu un large soutien à l’échelle internationale.

#Rétro2020: Laayoune et Dakhla, des capitales diplomatiques par excellence

Publiée par Medi1TV Afrique sur Mercredi 30 décembre 2020


Flashback des consulats généraux ouverts dans les villes de Laâyoune et Dakhla cette année.

--

Janvier 2020
L’année avait commencé en beauté ! Cinq pays avaient ouvert leurs consulats généraux en janvier. Il s’agit de la Gambie, la Guinée, le Gabon, Centrafrique et la République de Sao-Tomé-et-Principe.

Le 07 janvier, La Gambie ouvrait un consulat général à Dakhla. Mamadou Tangara, ministre gambien des Affaires étrangères, avait souligné à cette occasion que la décision de son pays d’ouvrir un consulat général à Dakhla est un acte de souveraineté conforme aux règles et usages diplomatiques et vient confirmer la position du Gambie par rapport la marocanité du Sahara. «La Gambie n’a jamais souffert d’ambiguïté sur la question de la marocanité du Sahara et de l’intégrité territoriale du Maroc», a déclaré le ministre gambien. 

Le 17 janvier, le Gabon a choisi la ville de Laâyoune pour y inaugurer une représentation diplomatique dans le Sud du Maroc. «Nous avons déjà une ambassade au Maroc et l’ouverture de ce consulat général à Laâyoune s’inscrit dans le cadre de la continuité de cette représentation diplomatique», a déclaré Alain-Claude Bilie-By-Nze, ministre gabonais des Affaires étrangères, de la coopération, de la francophonie, de l’intégration régionale et des Gabonais de l’étranger. Le ministre gabonais a aussi invité la communauté gabonaise à s’installer dans les provinces du Sud du Royaume pour bénéficier des formations dans les domaines de la pêche maritime, du tourisme, des énergies renouvelables et des bâtiments.

La Guinée a également ouvert un consulat général à Dakhla le même jour. Le ministre guinéen des Affaires étrangères, Mamadi Touré, avait relevé à cette occasion que la décision d’ouvrir un consulat général à Dakhla est un acte souverain de la Guinée, qui concrétise de nouveau les positions constantes de son pays à l’égard la marocanité du Saraha à la fois au sein de l’ONU, de l’Union africaine (UA) et d’autres évènements internationaux.

Le 23 janvier, deux autres pays africains ont choisi d’ouvrir une représentation diplomatique dans la ville de Laâyoune : la République de Centrafrique et la République démocratique de Sao Tomé-et-Principe.
Lors de la cérémonie d’inauguration de ce nouveau consulat général, la ministre santoméenne des Affaires étrangères, Elsa Teixeira de Barros Pinto, avait indiqué que l’ouverture d’un consulat général de la République démocratique de Sao Tomé-et-Principe à Laâyoune représente un moment historique et inoubliable dans les relations unissant son pays et le Maroc. La cheffe de la diplomatie santoméenne a expliqué que cet acte diplomatique à forte portée symbolique traduit la volonté de son pays «de développer davantage ses liens avec le Royaume dans les divers domaines dans un esprit de coopération et d’amitié».
De son côté, l’ambassadeur de la République centrafricaine à Rabat et doyen du corps diplomatique africain au Maroc, Ismaila Nimaga, tout en mettant l’accent sur l’engagement ferme de la RCA en faveur du soutien à la marocanité du Sahara, avait souligné : Aujourd’hui, c’est une renaissance dans les relations unissant la République centrafricaine et le Royaume du Maroc, un pays frère et dynamique.

Février 2020
Le 18 février, la Côte d’Ivoire a décidé d’ouvrir un consulat général à Laâyoune. Une décision souverain comme l’a rappelé le ministre ivoirien de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur, Ally Coulibaly : « la décision d’ouvrir un consulat général à Laâyoune est une décision que nous assumons pleinement parce qu’elle relève de notre souveraineté et parce qu’elle est conforme à nos intérêts et nos valeurs». Et d’insister : «La Côte d’Ivoire n’accepte pas qu’on lui dicte sa conduite dans les relations internationales et sa décision d’ouvrir un consulat général à Laâyoune est un acte souverain et conforme à ses intérêts et ses valeurs».

Le 28 février est une autre date clé à retenir. Celle de l’ouverture du consulat général du Burundi à Laâyoune, ainsi qu’une représentation diplomatique de Djibouti à Dakhla.
Ezechiel Nibigira, ministre burundais des Affaires étrangères a affirmé que l’inauguration du consulat général est «une expression du renforcement de notre coopération qui attache une grande importance au bon voisinage, au respect de la souveraineté nationale et à la non immixtions dans les affaires intérieures des Etats».
«Cette action politique entre dans la droite ligne de la volonté de Djibouti d’affirmer l’intégrité territoriale du Royaume frère du Maroc. Elle met également en exergue l’excellence des relations d’amitié et de coopération et atteste de la volonté de poursuivre la dynamique et le partenariat tous azimuts dont jouissent nos relations», a déclaré pour sa part, l’ambassadeur de la République de Djibouti au Maroc, Ibrahim Bileh Doualeh. 

Mars 2020
La République du Liberia a ouvert, le 12 mars, un consulat général à Dakhla. La cérémonie d'inauguration de ce consulat a été co-présidée par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, et son homologue libérien, Gbehzohngar Findley.

--
Malheureusement, le Covid-19 est venu freiner dans son élan la dynamique d’ouverture des consulats généraux dans les Provinces du Sud. En effet, la fermeture des frontières et le confinement ont obligé beaucoup de pays à reporter l’inauguration de représentations diplomatiques à une date ultérieure. Cependant, la pandémie n’a pas réussi à annuler ces projets de manière définitive. La course à l’ouverture des consulats a repris de plus belle en octobre.

Octobre 2020

C’est le 23 octobre que la Guinée-Bissau, la Guinée Equatoriale et le Burkina Faso ont ouvert leurs consulats généraux respectifs dans la ville de Dakhla. 
La cérémonie d’inauguration du consulat bissau-guinéen a été coprésidée par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et son homologue bissau-guinéenne, Suzi Carla Barbosa.


Du côté de la Guinée Equatoriale, le ministre des Affaires étrangères, Simeón Oyono Esono Angue a déclaré que l’ouverture d’un consulat général de la République de la Guinée Équatoriale à Dakhla reflète l’engagement du pays à soutenir l’intégrité territoriale du Maroc. «L’ouverture de cette représentation consulaire témoigne de la volonté politique du gouvernement équato-guinéen de renforcer les relations d’amitié et de coopération entre les deux pays», a souligné Simeón Oyono Esono Angue.


Pour le Burkina Faso, la cérémonie d'inauguration du consulat général a été co-présidée également par le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l'Etranger, Nasser Bourita, et son homologue burkinabè, Alpha Barry.

Après Dakhla, Nasser Bourita a coprésidé la cérémonie d’inauguration du consulat général du Royaume d’Eswatini à Laâyoune, le 27 octobre, avec la ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale d’Eswatini, Thulisile Dladla. «En prenant la décision souveraine d’ouvrir un consulat ici au Sahara marocain, nous souhaitons réaffirmer, de manière politique, diplomatique et juridique, notre appui à la position du Maroc sur cette question», a-t-elle relevé, ajoutant que sa visite à Laâyoune, constitue «un tournant majeur dans la promotion des liens bilatéraux et vise à réitérer la position constante de l’Eswatini concernant la marocanité du Sahara».

Le même jour, la Zambie a ouvert une représentation diplomatique à Laâyoune. Cela s’est passé en présence du ministre marocain des Affaires étrangères et du secrétaire général du ministère des Affaires étrangères de la Zambie, Chalwe Lombe. Ce dernier a d’ailleurs déclaré à cette occasion: «La Zambie a réaffirmé sa position constante concernant le droit du Maroc à son intégrité territoriale et à sa souveraineté sur la région du Sahara. L'inauguration de ce Consulat Général aujourd'hui suit cette logique. Il s'agit là d'un acte souverain de soutien et de solidarité à l'égard du Royaume, véritable ami de la Zambie, dans la question du Sahara marocain».

Novembre 2020
Le 04 novembre, une date clé dans le renforcement des relations de fraternité et de coopération entre le Maroc et les Emirats Arabes Unis, puisque cette date marque l’ouverture d’un consulat général de l’UAE dans la ville de Laâyoune. La cérémonie a été coprésidée par Nasser Bourita et l’ambassadeur émirati à Rabat, Al Asri Saeed Ahmed Aldhaheri. Dans un message vidéo projeté pendant la cérémonie d'inauguration, Cheikh Abdallah ben Zayed Al Nahyane, ministre émirati des Affaires Etrangères, a déclaré: «cette décision est une consécration de relations maroco-émiraties solides et stratégiques qui connaitront un nouvel essor. La position des Emirats Arabes Unis est constante dans le soutien au Maroc dans la défense de ses causes justes dans les divers foras régionaux et internationaux, cet appui reflète les liens de fraternité et de coopération fructueuses entre les deux Etats frères».

Décembre 2020
Après, les Emirats Arabes Unis, le Bahreïn est le 2e pays arabe à ouvrir une représentation diplomatique dans les Provinces du Sud durant l’année 2020. La cérémonie s’est déroulée à Laâyoune le 14 décembre, en présence du ministre bahreïni des Affaires étrangères, Abdullatif bin Rashid Al Zayani. «L'ouverture du consulat général est une étape historique qui vient confirmer le soutien total du Bahreïn et sa solidarité avec le Maroc dans ses droits historiques et légitimes sur son Sahara», a-t-il indiqué. Le chef de la diplomatie bahreïnie a également indiqué que les deux pays posent aujourd’hui un jalon supplémentaire dans l’édifice de leurs relations fraternelles, amicales et solidaires, rappelant que son pays a été et restera toujours aux côtes du Maroc dans la défense de son intégrité territoriale et sa souveraineté sur l’ensemble de son territoire.

La République d'Haïti a également ouvert le 14 décembre un consulat général, mais à Dakhla, devenant ainsi le premier pays non-arabe et non-africain à ouvrir un consulat au Sahara marocain. «La décision de la République d’Haïti d'ouvrir un consulat à Dakhla scelle son engagement d’appuyer les efforts du Maroc visant la défense de sa souveraineté et de son intégrité territoriale. En dépit de l’inexistence jusqu’à présent d’un cadre formel ou institutionnel des relations bilatérales, la République d'Haïti et le Royaume du Maroc ont su s’entendre et converger leurs vues notamment au sein des organisations internationales comme les Nations-Unies», a affirmé, le ministre haïtien des Affaires étrangères et des Cultes, Claude Joseph. 

Quelques jours plus tard, le 19 décembre plus précisément, c’est un autre pays africain qui inaugurait son consulat général à Dakhla. Il s’agit de la République Démocratique du Congo. Lors de la cérémonie d’inauguration, la ministre des Affaires étrangères congolaise, Marie Tumba Nzeza a indiqué que l’ouverture de cette représentation diplomatique revêt un caractère politique et diplomatique significatif et concrétise la reconnaissance de la souveraineté pleine et entière du Royaume du Maroc sur son Sahara. «Beaucoup de potentialités existent dans cette région, et nous espérons vivement que le geste étatique que nous posons aujourd'hui soit de bon augure pour un développement rayonnant et fructueux entre les deux pays», a-t-elle souligné.

--
L’année 2020 s’achève et 2021 s’annonce plus prometteuse en matières de représentations diplomatiques qui vont s’ouvrir dans les Provinces du Sud du Royaume. Deux pays ont d’ailleurs déjà annoncé leur intention d’y inaugurer des consulats généraux. Les Etats-Unis veulent ouvrir un consulat à Dakhla. Une représentation diplomatique à vocation essentiellement économique, «en vue d’encourager les investissements américains et la contribution au développement économique et social, au profit notamment des habitants des provinces du Sud». Une initiative qui vient conforter la décision historique des Etats-Unis de reconnaitre la marocanité du Sahara. Quelques jours après cette annonce, Washington a lancé le processus de création du consulat américain dans la région en mettant en place un poste de présence virtuelle géré par l’ambassade des États-Unis à Rabat.

L’autre pays ayant exprimé sa décision d’ouvrir un consulat général à Laâyoune, c’est la Jordanie. Les ministères des Affaires étrangères des deux pays coordonnent La mise en place des dispositions nécessaires à cet effet.

 

Maroc
Consulats généraux
Dakhla
Laâyoune
   Autres Articles