Couverture live
Burkina: l'ONU condamne l’attaque attribuée à des jihadistes qui a fait une trentaine de morts
Actualités
mardi 04 mai 2021
20:02
Écoutez l'article
Burkina: l'ONU condamne l’attaque attribuée à des jihadistes qui a fait une trentaine de morts
Medi1News + MAP
Écoutez l'article

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a fermement condamné mardi l’attaque perpétrée la veille contre un village au Burkina Faso, faisant au moins une trentaine de morts.

L’attaque attribuée à des jihadistes, a ciblé le village de Kodyel, dans la commune de Foutouri (Est du pays). Elle survient une semaine après l'exécution de trois Européens dans la même région.

Des dizaines d'hommes ont fait irruption dans le village et mis le feu à des maisons pendant que d'autres surveillaient. Ils ont ouvert le feu sur les gens sans distinction, a indiqué à la presse un responsable des Volontaires de la défense de la patrie (VDP), corps de supplétifs civils engagés dans la lutte anti-djihadiste aux côtés des forces de défense et de sécurité.

Guterres "présente ses condoléances aux familles endeuillées ainsi qu’au gouvernement et au peuple du Burkina Faso", a indiqué son porte-parole à New York.

"Le Secrétaire général réitère la solidarité des Nations Unies avec le gouvernement et le peuple du Burkina Faso dans leurs efforts pour lutter contre l’extrémisme violent et renforcer la cohésion sociale dans tout le pays", a-t-il ajouté dans un communiqué.

L’attaque est l’une des plus meurtrières enregistrées dans le pays depuis plus de six ans, et le bilan pourrait s’alourdir, selon un responsable régionale des VDP, puisqu’une vingtaine de blessés, dont plusieurs dans un état grave, ont été recensés dans ce raid meurtrier non revendiqué.

Le Burkina Faso est confronté depuis 2015 à des attaques récurrentes de jihadistes, comme ses voisins du Mali et du Niger. Ces attaques sont souvent attribuées aux groupes affiliés à Daesh ou à Al-Qaïda.

ONU
Burkina Faso
   Autres Articles