Couverture live
CSMD: les citoyens aspirent à des services publics de "meilleure qualité"
Actualités
mercredi 26 mai 2021
17:32
Écoutez l'article
CSMD: les citoyens aspirent à des services publics de "meilleure qualité"
Medi1News+MAP
Écoutez l'article

Les citoyens approchés lors des séances d'écoutes et des visites de terrain organisées par la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD) ont aspiré à des services publics de "meilleure qualité".

"Les citoyens écoutés aspirent à des services publics de meilleure qualité, pour garantir l'égalité des chances et renforcer les capacités individuelles et nourrir le sens du civisme et du bien commun", indique la CSMD dans son rapport général sur le nouveau modèle de développement.

En effet, quatre domaines clés cristallisent les attentes citoyennes, à savoir l'éducation, la santé, le transport et les opportunités d'ouverture et d'épanouissement, notamment à travers la culture et le sport, précise le rapport, qui a été présenté lors d'une cérémonie présidée par le Roi Mohammed VI, mardi au Palais Royal de Fès.

En matière d'éducation, thème qui concentre le plus d’attentes, l’accent est mis sur la réhabilitation de l’école publique, en améliorant substantiellement la qualité des apprentissages et leur adaptation aux besoins du marché du travail, en rehaussant les compétences pédagogiques des enseignants, en encourageant l’ouverture sur les langues étrangères et en mettant en place un système d'orientation efficient pour maximiser les chances de réussite scolaire.

Au niveau de la santé, relève-t-on dans le document, les citoyens exigent désormais une offre de soins de qualité accessible à tous, en termes de coût et de proximité, notant que les attentes dans ce domaine portent sur le renforcement conséquent des effectifs du personnel médical et sur la répartition équitable des infrastructures de santé sur l’ensemble du territoire pour résorber les disparités alarmantes relevées en la matière.

S'agissant de la couverture sanitaire, sa généralisation bénéficie d'un large consensus et la couverture médicale est considérée comme un droit fondamental, fait savoir le rapport qui souligne que "tous insistent sur la qualité des services auxquelles cette couverture doit donner accès".

En matière de transport et de mobilité, la Commission indique que les citoyens dénoncent la faible disponibilité et les difficultés d’accès aux services de transports, notant à cet effet que les habitants de zones rurales et montagneuses déplorent leur enclavement, qui entrave leur capacité à développer des activités économiques viables.

Et de souligner que la faible connectivité et la faible disponibilité de transports spécialisés (scolaire, ambulances) amplifient en outre les difficultés d’accès aux services publics. "En milieu urbain, la faible disponibilité de transports publics, accessibles, denses et sécurisés est présentée par les femmes et les jeunes notamment comme une barrière à leur mobilité et à leur inclusion."

Le rapport fait, en outre, ressortir que dans le domaine de la culture et plus largement des loisirs d’épanouissement, les jeunes en particulier appellent à la valorisation et à la multiplication des espaces dédiés à l'expression culturelle et artistique et des infrastructures et activités sportives.

"La culture accessible à tous est considérée non seulement comme source d'épanouissement individuel mais aussi comme condition nécessaire à la construction d’une société démocratique et d’un vivre ensemble harmonieux, respectueux de la richesse et de la diversité culturelle du Maroc", lit-on sur le rapport.

En parallèle, les écoutes font ressortir une demande d’élargissement des voies de participation, en particulier aux niveaux local et territorial. Les citoyens souhaitent avoir davantage d’opportunités pour participer directement au développement de leur environnement, à travers des mécanismes d’écoutes, des plateformes numériques et des mécanismes accessibles de recours, comme ils appellent à être davantage consultés et leurs propositions considérées dans l'élaboration des politiques publiques et projets qui les concernent.

La CSMD est une structure à caractère consultatif qui a pour mission de définir les contours d’un nouveau modèle de développement afin de permettre au Maroc et aux Marocains d’aborder l’avenir avec sérénité et assurance.

Mise en place par le Roi Mohammed VI en décembre 2019, cette commission de 35 membres en plus de son président a pour mission de procéder avec objectivité à un état des lieux des réalisations du Royaume, des réformes engagées en tenant compte des attentes des citoyens, du contexte international et de ses perspectives d’évolution.

CSMD
Maroc
Rapport
Commission
Développement
Services publics
   Autres Articles