Couverture live
Des diplomates accrédités à Rabat soulignent la pertinence du nouveau modèle de développement
Actualités
mardi 15 juin 2021
20:34
Écoutez l'article
Des diplomates accrédités à Rabat soulignent la pertinence du nouveau modèle de développement
Medi1News + MAP
Écoutez l'article

Plusieurs ambassadeurs et diplomates accrédités au Maroc ont souligné, mardi à Rabat, la pertinence du Nouveau Modèle de Développement (NMD) qui définit une ambition nationale et propose un chemin du changement crédible et réalisable.

Les propos des diplomates intervenaient à l'issue d’une réunion avec le président de la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD), Chakib Benmoussa, consacrée à la présentation des grandes lignes du rapport général relatif au NMD.

A cette occasion, la Coordinatrice résidente des Nations Unies au Maroc, Sylvia Lopez-Ekra, s’est dite "ravie" de découvrir le contenu du rapport ainsi que les choix stratégiques énoncés dans ce document.

"Les axes de transformation, les leviers d'accélération et les paris qui ont été identifiés dans le rapport sont intimement liés aux cinq piliers de l'Agenda 2030 (NDLR du développement durable), à savoir la population, la prospérité, la paix, la planète et les partenariats", a-t-elle indiqué dans une déclaration à la MAP.

De son avis, "ces choix très judicieux faits par le Maroc à travers cette nouvelle vision vont permettre d'accélérer la réalisation des objectifs de développement durable pour toutes les Marocaines et tous les Marocains".

La responsable onusienne a également réitéré l’engagement de l’Organisation des Nations-Unies à accompagner le Maroc sur le chemin de la mise en œuvre du rapport.

"Nous nous inscrivons avec enthousiasme dans ce nouveau modèle. Nous réitérons notre engagement à accompagner le Maroc sur le chemin de la mise en œuvre de ce rapport", a fait savoir Mme Lopez-Ekra, estimant que la publication de ce rapport tombe à "un moment clé" et à une année où "le Maroc et les Nations unies doivent redéfinir leurs priorités".

Le cadre de coopération actuel (2017-2021) venant à échéance à la fin de cette année, le nouveau modèle de développement offrira un nouveau cadre pour les cinq prochaines années, a-t-elle expliqué, qualifiant le NMD d'"outil précieux" devant permettre "un alignement" dans la définition des priorités de l'ONU.

Dans une déclaration similaire, l’ambassadeur de la Confédération Suisse au Maroc, Guillaume Scheurer, s’est dit "très impressionné" par la qualité du rapport et par le processus de son élaboration.

"Je salue vivement ce processus et les conclusions du rapport", a relevé le diplomate Suisse, faisant état d’une convergence "quasi parfaite" entre les priorités et paris identifiés par le rapport et les axes de coopération établis entre la Suisse et le Maroc.

M. Scheurer a identifié, dans ce sens, plusieurs domaines de coopération pouvant être développés dont "la formation professionnelle", "l'éducation de haut niveau", les "nouvelles technologies", les "énergies alternatives" et "les entreprises à haute valeur ajoutée", qui sont autant de thématiques présentées par le président de la CSMD.

Intervenant lors du panel questions réponses de la rencontre, l’ambassadeur du Japon au Maroc, Takashi Shinozuka, a félicité les membres de la CSMD pour le travail réalisé et pour le rapport très substantiel qui a été produit.

"C’est avec un vrai intérêt que nous lirons et relirons le rapport pour avoir de nouvelles idées pour le partenariat avec le Maroc", a fait savoir le diplomate, soulignant l'intérêt que porte son pays à "continuer à développer le partenariat" bilatéral.

Lors de cette rencontre, organisée conformément aux Hautes Orientations Royales visant à présenter le rapport de la manière la plus large possible, aussi bien au niveau national que régional, Benmoussa a passé en revue "la démarche utilisée au niveau de l'élaboration du nouveau modèle de développement", fruit d’une "réflexion initiée en 2017 par le Roi Mohammed VI, Qui a appelé l'ensemble des forces vives du pays à y contribuer".

La rencontre, marquée par les interventions - en présentiel et à distance - de plusieurs membres de la CSMD, a donné lieu à un échange autour de la pertinence du NMD, de ses diverses applications et des moyens d'en assurer la pérennité et la réussite.

Le Roi Mohammed VI avait présidé, mardi 25 mai 2021 au Palais Royal de Fès, la cérémonie de présentation du rapport général de la CMSD, et avait reçu à cette occasion en audience M. Benmoussa, qui avait présenté au Souverain une copie du rapport.

A l’occasion de l’audience Royale, le Souverain avait ordonné la publication du rapport de la CSMD et demandé à la Commission de mener une vaste opération de restitution et d’explication de ses conclusions et recommandations auprès des citoyens et des différents acteurs à travers toutes les régions du Royaume.

CSMD
Maroc
Nouveau modèle de développement
   Autres Articles