Couverture live
Sahara marocain: le Cameroun plaide pour une solution "consensuelle" et “définitive”
Actualités
samedi 23 octobre 2021
09:06
Écoutez l'article
Sahara marocain: le Cameroun plaide pour une solution "consensuelle" et “définitive”
MEDI1NEWS+MAP
Écoutez l'article

Le Cameroun a plaidé, vendredi à New York, en faveur d'une solution “consensuelle” et “définitive” au différend régional autour du Sahara marocain.

“Le Cameroun n’a de cesse d'appeler toutes les parties concernées à continuer, dans le sillage des résolutions du Conseil de sécurité sur la question (du Sahara) et des efforts du Secrétaire général de l’ONU, de poursuivre résolument la recherche d’une solution “consensuelle et définitive” à ce différend, a souligné le représentant du Cameroun devant la 4è commission de l’Assemblée générale de l’ONU.

Il a à cet égard prôné une approche “pragmatique d’ouverture, de compromis, dans le cadre d’arrangements conformes aux buts et principes énoncés dans la charte des Nations Unies”.

“A l’instar de nombreux pays, le Cameroun reste convaincu que la solution politique à ce différend de longue date ainsi que la coopération renforcée entre les Etats membres de l’Union du Maghreb arabe contribueraient à la stabilité et à la sécurité dans la région du Sahel ainsi qu’à la construction de l’unité du continent africain”, a-t-il relevé.

Le diplomate camerounais a en outre réaffirmé le soutien de son pays au au processus politique mené sous l’égide du Secrétaire général de l’ONU, se félicitant des efforts déployés par ce dernier afin de trouver une solution à ce différend autour du Sahara marocain.

Il s’est félicité aussi de la nomination du nouvel envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara, Staffan de Mistura, “afin de donner une nouvelle dynamique au processus politique impulsé par son prédécesseur et qui a permis à tous les protagonistes de se réunir et de dialoguer de manière constructive lors des rencontres de Genève de 2018 et 2019”.

De son côté, le Togo a émis le souhait de voir la nomination de M. de Mistura contribuer à la relance “du processus politique interrompu depuis un moment, dans l’intérêt bien compris de tous les protagonistes de cette crise et de toute la région concernée”.

Sahara marocain
Cameroun
   Autres Articles