Couverture live
Au moins 31 migrants morts dans le naufrage d'un bateau dans la Manche
Actualités
mercredi 24 novembre 2021
21:39
Écoutez l'article
Au moins 31 migrants morts dans le naufrage d'un bateau dans la Manche
Medi1News + MAP
Écoutez l'article

Au moins 31 migrants ont trouvé la mort mercredi dans le naufrage de leur embarcation dans la Manche, au large des côtes françaises, alors qu'ils tentaient de gagner la Grande-Bretagne, selon un nouveau bilan de la police.

Selon une source proche du dossier citée par les médias locaux, une cinquantaine de personnes se trouvaient à bord de l'embarcation qui était partie de Dunkerque (nord de la France).

D'après les premières constatations du ministère de l'Intérieur, c'est un pêcheur qui a signalé, vers 14h00, la découverte "d'une quinzaine de corps flottant au large de la commune du Pas-de-Calais". Plusieurs corps ont été repêchés par un bâtiment de la Marine nationale.

Réagissant à ce drame, le Président Emmanuel Macron a déclaré dans la soirée que "la France ne laissera pas la Manche devenir un cimetière". Le chef de l'Etat français a également promis que "tout sera mis en œuvre pour retrouver et condamner les responsables" de ce drame.

Selon l'Elysée, Emmanuel Macron a demandé le "renforcement immédiat des moyens de l'agence Frontex aux frontières extérieures de l'UE". Il a réclamé également "une réunion d'urgence des ministres européens concernés par le défi migratoire".

De son côté, le Premier ministre Jean Castex a déploré une "tragédie". "Mes pensées vont aux nombreux disparus et blessés, victimes de passeurs criminels qui exploitent leur détresse et leur misère", a-t-il écrit sur Twitter.

Le chef du gouvernement français va tenir jeudi matin une réunion interministérielle sur "les traversées de migrants dans la Manche", a annoncé Matignon.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, qui s'est rendu sur place en fin de soirée, avait réagi plus tôt sur Twitter à ce nouveau drame de l’immigration clandestine. "On ne dira jamais assez le caractère criminel des passeurs qui organisent ces traversées", a-t-il dénoncé.

Devant l'hôpital de Calais, Gérald Darmanin a annoncé que quatre passeurs soupçonnés d'être liés au bateau de migrants naufragé ont été interpellés.

Le parquet de Dunkerque a ouvert une enquête pour "aide à l'entrée au séjour irrégulier en bande organisée" et "homicide involontaire aggravé".

La Manche
Migrants
France
Grande-Bretagne
   Autres Articles