Couverture live
Ethiopie: le gouvernement annonce des restrictions sur la diffusion d'informations sur la guerre dans le nord du pays
Actualités
vendredi 26 novembre 2021
14:27
Écoutez l'article
Ethiopie: le gouvernement annonce des restrictions sur la diffusion d'informations sur la guerre dans le nord du pays
Medi1News + MAP
Écoutez l'article

Le gouvernement éthiopien a annoncé des restrictions sur la diffusion d'informations sur la guerre opposant l'armée fédérale et les rebelles du front de libération du peuple du Tigray (TPLF) dans le nord du pays.

Selon un décret publié jeudi soir, « il est interdit de répandre, via n'importe quel moyen de communication, tout mouvement militaire (ou) issue (des combats) sur le champ de bataille» qui n'a pas été officiellement communiqué par le gouvernement.

«Les forces de sécurité prendront les mesures nécessaires contre ceux qui auront été pris en violation» de ce décret, précise-t-on.

Les autorités éthiopiennes ont aussi interdit à la population d’«utiliser les différents types de plateformes médiatiques pour soutenir directement ou indirectement le groupe terroriste (allusion faite au TPLF) ».

Sur le terrain, les combats font rage dans des zones des Etats régionaux d’Afar et d’Amhara à 300 km de la capitale Addis-Abeba. Des vidéos diffusés sur le compte twitter du Premier ministre éthiopien, Aby Ahmed, montrent le chef de l’exécutif diriger l’armée sur le front après avoir délégué ses pouvoirs au vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Demeke Mekonnen.

Aucun bilan n’a été publié pour le moment sur les pertes humaines de cette guerre qui a causé, selon l’ONU, des déplacements massifs de la population dans l’ouest du Tigray.

Le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR) et d'autres agences ont "reçu des informations très alarmantes de nouvelles vagues de déplacements" depuis une zone frontalière du Soudan et de l'Erythrée, a indiqué mercredi le HCR dans un communiqué.

Au moment où les autorités éthiopiennes affirment que les informations sur d’éventuelles avancées des rebelles et les menaces sur la capitale Addis-Abeba sont exagérées, des pays occidentaux ont appelé leurs ressortissants à quitter l’Ethiopie.

L’Etat régional du Tigray est en proie à un conflit depuis novembre 2020, lorsque l’armée fédérale éthiopienne avait mené une offensive contre les dissidents du TPLF, après avoir attaqué le Commandement Nord de l’armée éthiopienne et pris en otage plusieurs officiers supérieurs.

En mai dernier, la Chambre des Représentants du peuple (Chambre basse du parlement éthiopien), avait approuvé à la majorité la désignation du TPLF comme "organisation terroriste".

Après une présence de huit mois au Tigray, le gouvernement fédéral avait décrété fin juin dernier, un cessez-le-feu unilatéral et inconditionnel au Tigray et décidé de retirer ses troupes de la région après une présence de huit mois.

Depuis cette date, le gouvernement éthiopien ne cesse de dénoncer les atrocités et les attaques commises par les rebelles du TPLF notamment dans les Etats régionaux voisins du Tigray, Amhara et Afar.

Ethiopie
Tigré
Conflit
   Autres Articles