Couverture live
7e Forum de Dakar : Macky Sall plaide pour "une flexibilité budgétaire" pour combattre le péril terroriste en Afrique
Actualités
lundi 06 décembre 2021
17:25
Écoutez l'article
7e Forum de Dakar : Macky Sall plaide pour "une flexibilité budgétaire" pour combattre le péril terroriste en Afrique
Medi1news+ Agences
Écoutez l'article

Le Chef de l'Etat sénégalais, Macky Sall, a plaidé, lundi, pour "plus de flexibilité budgétaire’’ afin de permettre aux pays africains ’’de se donner les moyens d’assurer un minimum de défense nationale, avec des armées bien entraînées et bien équipées" pour combattre le péril terroriste dans le continent.

’’’(..) la sécurité n’a pas de prix. Mais elle a un coût. Face à la montée du péril terroriste, il nous faut plus de flexibilité budgétaire pour permettre à nos pays de se donner les moyens d’assurer un minimum de défense nationale, avec des armées bien entraînées et bien équipées’’, a dit le président sénégalais, à l’ouverture à Diamniadio du Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique.

Le dirigeant sénégalais a rappelé lors de cette cérémonie, tenue en présence de trois de ses homologues, sud-africain Cyril Ramaphosa, nigérien Mohamed Bazoum et bissau-guinéen Umaro Sissoco Embalo, que dans la plupart des pays africains, les restrictions budgétaires des années d’ajustement structurel ont eu "un impact négatif" sur l’équipement des forces de défense et de sécurité .

Macky Sall a dit souhaiter une évaluation de l’efficacité des réponses des opérations de maintien de la paix en Afrique.

Le Forum de Dakar se tient pour diagnostiquer la situation en Afrique afin de contribuer à la recherche de solutions aux maux qui l’affectent, a encore souligné le chef de l'Etat sénégalais.

"Il le faut, face aux effets néfastes d’une double crise sanitaire et économique, à laquelle s’ajoutent, pour l’Afrique, la vulnérabilité particulière au changement climatique, l’intensification des attaques terroristes et la recrudescence des coups d’Etat, a ajouté le dirigeant sénégalais.

"Nous devons, par conséquent, continuer de pointer du doigt les causes internes et externes des conflits sur le continent et d’évaluer l’efficacité des réponses nationales, des opérations de maintien de la paix et autres mécanismes de règlement pacifique des différends’’, a-t-il lancé, relevant que la paix et la sécurité en Afrique sont parties intégrantes de la paix et de la sécurité du monde.

Il a, à cet égard, invité les pays et institutions partenaires à tenir compte de cet "impératif vital", en demandant de s’interroger sur la doctrine des opérations de paix en Afrique.

"Elles sont sept aujourd’hui sur le continent, six déployées par les Nations Unies et une par l’Union africaine en Somalie (AMISOM), qui compte, à elle seule, plus de 21 000 éléments. Les 7 opérations totalisant plus de 75 000 soldats’’, a-t-il signalé.

"Certes, des succès ont pu être enregistrés çà et là. Mais les défis sécuritaires persistent, d’où la problématique récurrente des mandats et des règles d’engagement des opérations y compris dans le cadre de l’architecture africaine de paix et de sécurité et sa Force en attente’’, a poursuivi Macky Sall, qui a préconisé de reposer la question doctrinale des opérations de paix au plan régional, à l’Union africaine et au Conseil de sécurité.

La cérémonie d'ouverture a été marquée par les interventions des présidents nigérien Mohamed Bazoum et de Guinée-Bissau Umaro Sissoco, du président du Conseil européen, Charles Michel, du président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, et de la ministre française des armées Florence Parley.

Elle a été suivie ensuite d’un Panel de Haut niveau qu'a présidé Macky Sall et auquel a pris part également le Président du CICR (Comité international de la Croix Rouge), Peter Maurer.

Le programme de ce 7-ème forum inclut plusieurs activités scientifiques ainsi que deux plénières et six ateliers organisés en deux Blocs. Le premier Bloc porte sur "les enjeux de stabilité post Covid-19 : défis sécuritaires et nouvelles menaces" et le 2ème consacré à la thématique "consolider la paix et la sécurité en Afrique pour favoriser l’émergence".

Il a pour but de contribuer au renforcement de la paix et de la sécurité en Afrique par une meilleure compréhension des enjeux de stabilité et d’émergence dans un monde post Covid-19.

Macky Sall
Afrique
Terrorisme
   Autres Articles