Couverture live

Sénégal: hausse des cas de paludisme entre 2020 et 2021

Actualités
mardi 26 avril 2022
10:23
Écoutez l'article
Sénégal: hausse des cas de paludisme entre 2020 et 2021
Medi1News + MAP
Écoutez l'article

Le Coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) du Sénégal, Doudou Sène, a fait état, lundi à Dakar, d'une hausse des cas de paludisme au Sénégal qui sont passés de 445.313 cas en 2020 à 536.850 cas en 2021, notant aussi que les décès sont restés élevés chez les enfants de moins de cinq ans..

"La situation du paludisme au Sénégal en 2021 montre une hausse des cas avec 536 850 contre 445 313 en 2020. Les régions de Kolda, Kédougou et Tambacounda sont toujours beaucoup plus touchées avec 78,5 des cas tous les âges", a souligné Sène. qui s'exprimait lors d'une cérémonie de commémoration de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme, célébrée le 25 avril de chaque année.

"La zone rouge qui polarise les régions de Kolda, Kédougou et Tambacounda, soit 23% de la population générale, a enregistré 90% des cas de paludisme, 64% des cas graves, 58% des décès de tout âge et 84% des décès des moins de 5 ans'', a ajouté Sène.

La hausse des cas de paludisme "est imputable à l'amélioration de la complétude des données, l'enrôlement des structures privées qui ne rapportaient pas auparavant leurs données et l'amélioration de la détection des cas grâce à une augmentation des sites communautaires de prise en charge", selon lui.

En plus de l’augmentation des cas de paludisme, Sène a indiqué que ’’le nombre de décès est aussi passé de 373 cas en 2020 à 399 en 2021 avec 78,8% des décès chez les moins de cinq ans en 2021 contre 73% des décès en 2020".

Le conseiller technique du ministre de la Santé, Malick Ndiaye, a pour sa part, déclaré que "les tendances de la mortalité et de morbidité sur la période 2020-2021 de mise en œuvre du plan stratégique 2021-2025 sont à une légère hausse de 20,56%".

Il a souligné que "depuis une décennie, les efforts déployés par le gouvernement, l’appui des partenaires techniques et financiers, la mobilisation des communautés et l’engagement de tous les acteurs de la santé ont permis d’améliorer les performances dans les interventions de prise en charge et de prévention".

Face à cette situation, la représentante de l'Organisation mondiale de la santé au Sénégal (OMS), Lucie Imboua, a estimé qu'il faudrait ''intensifier les innovations, les nouveaux médicaments et les nouveaux moyens de diagnostic''.

Cette année, la Journée mondiale de lutte contre le paludisme a pour thème ''innover pour réduire la charge du paludisme et sauver des vies".

Paludisme
Sénégal

   Autres Articles