Couverture live

Mali : 12 terroristes tués dans des frappes de l'armée contre une base terroriste dans le centre du pays

Actualités
samedi 30 avril 2022
10:28
Écoutez l'article
Mali : 12 terroristes tués dans des frappes de l'armée contre une base terroriste dans le centre du pays
Medi1News+MAP
Écoutez l'article

L'armée malienne a mené dans la nuit du 27 au 28 avril des frappes aériennes dans le secteur de Yirma au sud-est de Mondoro, dans le centre du Mali, contre un regroupement de groupes terroristes, au cours desquelles 12 terroristes ont été tués et 7 autres ont été blessés, indique un communiqué publié vendredi soir de l'Etat-Major général des Armées maliennes.

"Dans la nuit du 27 au 28 avril 2022, les frappes ont ciblé dans le secteur de Yirma, localité située à 23 km au sud-ouest de Mondoro, un regroupement et une rencontre de coordination et de planification d'attaques par des terroristes de la Katibat-Sema et Ansarou Al Islam. La cible détruite était la base du terroriste Ousmane Hima alias Abou Adama, petit frère du terroriste Moussa Hima, tous identifiés dans la base de données des terroristes recherchés", souligne un communiqué de la Direction de l'Information et des Relations publiques des Armées (DIRPA).

Le bilan de ces frappes est "12 terroristes tués", "7 blessés évacués dans une forêt aux alentours du village d'Issey pour y recevoir les soins" et "3 véhicules calcinés dont un pick-up et plusieurs motos dont 1 tricycle brulées", ajoute le communiqué.

"Le 29 avril 2022, les frappes ont ciblé un important dépôts logistique opérationnel des terroristes situé entre les localités de Niasso-Sebé et Sossobé-Togoro. Cette cache des terroristes a été détruite grâce à la précision des renseignements et au choix des points visés ayant occasionné de grandes et multiples explosions en différents points du dépôt", poursuit le texte, précisant que "les puissants incendies observés après les frappes confirment la destruction du site contenant divers matériels de guerre y compris des explosifs, des drones, des armes et des munitions".

Le communiqué note que" la précision des renseignements a permis de suivre et d'interpeller un terroriste parlant la langue zerma (une langue d'un pays voisin) et tentant de s'infiltrer dans la base aérienne 103 de Gao", ajoutant que "le suivi de la réaction des groupes terroristes et l'exploitation des renseignements ultérieurs permettront de poursuivre les opérations de recherche et de destruction des sanctuaires terroristes jusqu'à la stabilisation du pays".

Ces frappes interviennent une semaine après les attaques terroristes simultanées menées dimanche dernier contre trois camps de l'armée malienne et dans lesquelles six soldats ont été tués, 20 autres blessés et 11 assaillants ont également trouvé la mort.

Les attaques ont été revendiquées par un groupe lié à al-Qaida, la Katiba Macina, du prédicateur peul Amadou Koufa.

Le Mali est plongé depuis 2012 dans une crise sécuritaire profonde que le déploiement de forces étrangères n'a pas permis de régler.

Mali
Terrorisme
Armée

   Autres Articles