Couverture live

Gabon: fuite dans un terminal pétrolier près de Port-Gentil

Actualités
dimanche 01 mai 2022
12:09
Écoutez l'article
Gabon: fuite dans un terminal pétrolier près de Port-Gentil
Medi1News+MAP
Écoutez l'article

L'exportation du pétrole a été suspendue suite à une fuite de pétrole brut au terminal pétrolier Cap Lopez proche de Port-Gentil, la capitale économique du Gabon, a annoncé dans un communiqué la compagnie pétrolière Perenco, qui gère ce principal terminal où sont chargés les tankers à destination du marché international.

Un tank de stockage de pétrole brut a cédé dans le terminal du Cap Lopez géré par la société Perenco Gabon, à Port-Gentil, causant des pertes estimées à 600 mille barils de pétrole déversés sur le site. L'incident à l'origine de cette suspension est intervenu jeudi à 11H00 heure locale.

"La priorité est la sécurité des personnes et des installations, les opérations de réception, de stockage et d'expédition de brut restent suspendues", a indiqué le communiqué de Perenco.

Une fuite d'hydrocarbures a été détectée sur le bac de stockage R17 du Terminal Cap Lopez proche de la ville de Port-Gentil dans la province de l'Ogooué Maritime dans le sud-ouest du Gabon.

Le bac défectueux contenait 50.000 m3 soit 300.000 barils de pétrole brut en attente de chargement pour l'export.

"Bien que le pompage ait été immédiatement initié par les équipes, la fuite s'est amplifiée et le pétrole s'est répandu de la citerne dans les merlons de rétention prévus à cet effet", a précisé la compagnie.

Selon la même source, l'intégralité du pétrole a pu être contenue dans les bacs de rétention et aucune pollution marine n'a pu être constatée à ce stade. "A ce jour et dans le même esprit, les équipes sont à pied d'œuvre pour installer des barrages flottants à titre préventif", a assuré la compagnie.

Perenco a annoncé qu'une enquête complète sur la cause de la défaillance de ce réservoir de stockage serait menée dans les meilleurs délais.

Cette situation vient remettre en question les méthodes d'exploitation de la compagnie Perenco, déjà décriées dans la zone d’Omboué, toujours dans l’Ogooué-maritime.

Ce fait qui n’a pas laissé indifférent les acteurs de la société civile gabonaise, lesquels ont porté l’affaire devant le tribunal de Port-Gentil. Pour preuve, un arrêt de la Cour d’appel de la cité pétrolière a récemment infirmé l’ordonnance du juge de référés du tribunal de première instance de la ville, afin de reconnaitre la qualité à agir du Réseau des organisations libres de la société civile pour la bonne gouvernance au Gabon (ROLBG).

Le Gabon est l'un des principaux producteurs de pétrole en Afrique au sud du Sahara. La production actuelle oscille entre 11 et 12 millions de tonnes par an.


 

Gabon
Energie
Accident

   Autres Articles