Couverture live

Guinée: Alpha Condé et d'anciens hauts responsables poursuivis en justice

Actualités
mercredi 04 mai 2022
17:20
Écoutez l'article
Guinée: Alpha Condé et d'anciens hauts responsables poursuivis en justice
Medi1News+MAP
Écoutez l'article

Le procureur général près la cour d'appel de Conakry, Alphonse Charles Wright, a annoncé mercredi des poursuites contre l'ex-président guinéen Alpha Condé et d'anciens hauts responsables sous sa présidence, notamment pour "assassinats, actes de torture et enlèvements".

Parmi les personnalités visées par les poursuites figurant sur une liste communiquée aux médias par le procureur Alphonse Charles Wright se trouvent, outre M. Alpha Condé renversé par les militaires en septembre 2021, un ancien président de la Cour constitutionnelle, d'anciens présidents de l'Assemblée, un ancien Premier ministre et une foule d'anciens ministres, députés et responsables des services de sécurité.

Selon le document de 20 pages, intitulé Instructions aux fins de poursuite judiciaire par voie de dénonciation contre les nommés, le magistrat a donné "instructions aux fins de poursuite judiciaire par voie de dénonciation" contre M. Condé et 26 autres personnalités pour "meurtre, assassinat et complicité", disparitions forcées, détentions, enlèvements, acte de torture, coups et blessures volontaires, viols et agressions sexuelles ou encore actes de pillage.

Parmi les personnes citées figurent aussi Damantang Albert Camara, ancien ministre de la Sécurité et de la protection civile; Ibrahima Khalil KABA, ancien ministre des Affaires Étrangères et ancien Directeur de Cabinet à la Présidence de la République; Tibou CAMARA, ex-conseiller spécial du Président de la République, Mouctar Diallo, ancien ministre de la Jeunesse, Bouréma Condé, ancien ministre de l'Administration du territoire.

Elles seront poursuivies également pour "atteintes involontaires à la vie et complicité d'atteinte involontaire à la vie et de complicité"; "atteintes à la personne constituées par les disparitions forcées, détention, enlèvement ou tout autre forme de privation de liberté et de complicité"; "atteintes volontaires à l'intégrité physique ou psychique de la personne, la torture ou traitements cruels inhumains ou dégradants et de complicité"; "coups, blessures et violence volontaire et de complicité ", entre autres accusations.

Dans le même dossier, d’autres anciens hauts commis de l’Etat dont, entre autres, l’ancien Premier ministre, Dr Ibrahima Kassory Fofana; Baidy Aribot, ex-deuxième Vice-gouverneur de la Banque centrale de la République de Guinée; Aboubacar Sylla, ex-ministre de l’Enseignement supérieur et ex-porte-parole; Amara Somparé, ex-ministre de la Communication; Aboubacar Makhissa Camara, ex-directeur national des Impôts; Papa Koly Kourouma, ex-ministre de l’Hydraulique; Malick Sankhon, ex-Directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale, sont également visés par la plainte du Mouvement FNDC (Front National pour la Défense de la Constitution).

Alpha Condé avait été renversé le 5 septembre 2021 par un coup d'Etat mené par le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya.

Guinée
Justice
Alpha Condé

   Autres Articles