Couverture live

France/Législatives: le PS valide son adhésion à l’union des partis de la gauche

Actualités
vendredi 06 mai 2022
10:50
Écoutez l'article
France/Législatives: le PS valide son adhésion à l’union des partis de la gauche
Medi1News + MAP
Écoutez l'article

Le Conseil national du Parti socialiste (PS) a validé l’adhésion de cette formation à l’alliance de la gauche française baptisée "Nouvelle Union populaire écologique et sociale", en vue des prochaines élections législatives prévues en juin.

L'instance dirigeante était appelée, jeudi soir, à valider l’accord de principe avec La France insoumise, Europe Ecologie-Les Verts et le Parti communiste.

Selon les chiffres communiqués par le parti, le "pour" a récolté 167 voix du Conseil national, soit un score de 62,3%, tandis que 101 voix sont allées pour "contre", soit un score de 37,7%.

"Maintenant, nous allons mener campagne ensemble", a déclaré Olivier Faure, le chef de file du PS, après l'annonce des résultats, cité par les médias.

Si ce conseil national s'est déroulé de façon plutôt sereine, les échanges ont parfois été vifs lors des prises de parole, reflétant les différentes sensibilités du PS, rapportent les médias de l'hexagone.

L'ancienne ministre Laurence Rossignol a salué un accord "qui va permettre de faire élire un maximum de députés", alors que Patrick Mennucci, opposé à l'accord, a estimé qu'avec ce dernier, "le PS n'est plus un parti de gouvernement mais un parti à la remorque de toutes radicalités".

Pour les formations de la gauche, à leur tête La France Insoumise (LFI), qui a pris l’initiative de rapprocher les différentes formations, les législatives de juin sont perçues comme “un troisième tour” du scrutin présidentiel d’avril, qui a vu Emmanuel Macron reconduit à la magistrature suprême pour un second mandat.

Dans la perspective des prochaines échéances législatives, les partis composant la majorité présidentielle ont convenu, jeudi, de se regrouper au sein d’une confédération baptisée "Ensemble".

Cette confédération est composée du parti présidentiel La République en Marche (LREM), du président Emmanuel Macron, du Mouvement démocratique (MoDem), d'Horizons et de Territoires de progrès.

Dans le même sillage, le parti présidentiel a décidé de changer de nom pour devenir "Renaissance".

Il s’agit d’un "parti populaire qui a vocation à être ouvert" pour "toujours faire le choix des Lumières contre l'obscurantisme", a indiqué son délégué général Stanislas Guerini, cité par les médias.

Nouvelle Union populaire écologique et sociale
Parti socialiste
PS
France

   Autres Articles