Sénégal: hausse de 20% des nouveaux cas de paludisme en 2021

Actualités
lundi 09 mai 2022
11:22
Écoutez l'article
Sénégal: hausse de 20% des nouveaux cas de paludisme en 2021
Medi1News + MAP
Écoutez l'article

Le ministre sénégalais de la Santé et de l'Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, a fait état dimanche d’une augmentation de 20,56% des cas de paludisme au Sénégal entre 2020 et 2021.

"Le nombre de cas de paludisme est passé au Sénégal de 445 313 en 2020 à 536 850 en 2021, soit une augmentation de 20,56%", a indiqué le ministre lors d’une cérémonie officielle de lancement d’une campagne de distribution de masse de moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (MILDA).

Sur la même période, le nombre décès liés à la maladie a augmenté de 6, 97%, passant notamment de 373 en 2020 à 399 en 2021 au Sénégal, a-t-il fait savoir lors de cette manifestation organisée dans le village frontalier de Karang, hôte de cette cérémonie de lancement d’une campagne synchronisée de dotation de MILDA en Gambie et au Sénégal.

Le responsable sénégalais a insisté sur le fait la situation épidémiologique laissait toutefois apparaitre une baisse significative de la morbidité palustre chez les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes entre 2017 à 2021, avec respectivement 26,3% et 51,1%.

Organiser sur le thème "Innover pour réduire la charge du paludisme et sauver des vies", cette cérémonie a enregistré la présence du ministre gambien de la Santé et de l’Action sociale Ahmadou Lamin Samakeh.

Le Sénégal et la Gambie sont engagés à aller vers l’élimination du paludisme au plus tard à l’horizon 2030 dans le cadre d’un partenariat dynamique à travers cette campagne de distribution gratuite de masse de MILDA aux ménages. La distribution va durer trois semaines, et les populations recevront gratuitement les moustiquaires.

"Pour atteindre les objectifs de cette campagne, nous avons besoin de la participation de tous les acteurs" concernés, a dit Abdoulaye Diouf Sarr.

La Gambie va distribuer 1,7 million de moustiquaires imprégnées, selon son ministre de la Santé.

Sénégal
Paludisme

   Autres Articles