Couverture live

Ouverture officielle à Accra des travaux des assemblées annuelles de la BAD

Actualités
mardi 24 mai 2022
12:36
Écoutez l'article
Ouverture officielle à Accra des travaux des assemblées annuelles de la BAD
Medi1news+MAP
Écoutez l'article

Les travaux des 57è assemblées annuelles du groupe de la Banque africaine de développement (BAD) se sont ouverts, mardi à Accra, sous le thème "Favoriser la résilience climatique et une transition énergétique juste pour l'Afrique".

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence des présidents du Ghana, Nana Akufo-Addo, du Mozambique, Filipe Nyusi, de la Tanzanie, Samia Suluhu, de l'Union des Comores, Azali Assoumani et du Vice-président de la Côte d'Ivoire, Tiemoko Meyliet Koné.

Ces 57è assemblées, qui marquent un retour aux réunions en présentiel après les rencontres virtuelles des deux dernières années, se veulent une occasion de discuter des moyens de faciliter la transition énergétique de l'Afrique dans un contexte marqué par des changements climatiques, dont les répercussions sont déjà remarquables sur les pays du continent.

L'objectif de ces assemblées, dont le thème s’aligne sur la 27e Conférence des Nations unies sur le changement climatique (COP27) prévue en Égypte en novembre prochain, est de discuter des moyens d'aider les pays africains à s’adapter aux changements climatiques, à travers notamment la mobilisation de ressources nécessaires.

Les gouverneurs, représentant les 54 pays africains et les 27 pays membres non régionaux de l'institution, auront un dialogue de haut niveau avec M. Adesina et son équipe.

Les Assemblées annuelles sont l'événement le plus important de la BAD. Elles réunissent environ 3.000 délégués et participants chaque année.

Elles permettent à l’institution de faire le point, avec ses actionnaires, sur les progrès réalisés et constituent un forum unique d’échange sur des questions clés concernant le développement de l’Afrique pour les représentants des gouvernements, des entreprises, de la société civile, des groupes de réflexion, des universités et des médias.

 

BAD
Afrique
Accra

   Autres Articles