Couverture live

Mayara s'entretient avec la présidente du Sénat mexicain

Actualités
samedi 11 juin 2022
11:55
Écoutez l'article
Mayara s'entretient avec la présidente du Sénat mexicain
MEDI1NEWS+MAP
Écoutez l'article

Le président de la Chambre des conseillers, Naama Mayara, s'est entretenu, vendredi à Rabat, avec la présidente du Sénat mexicain, Olga Sanchez Cordero, actuellement en visite de travail au Maroc à la tête d'une importante délégation.

Lors de cette rencontre, les deux parties ont débattu des différentes questions bilatérales historiques entre le Maroc et le Mexique, qui remontent à 1962, faisant savoir que cette année coïncide avec le 60e anniversaire de l'établissement de ces relations, indique un communiqué de la deuxième Chambre du Parlement.

Dans ce cadre, Mayara a souligné que la coopération économique entre les deux pays ''n’est pas à la hauteur de bonnes relations politiques, notant que le Royaume et le Mexique ont des expériences pionnières dans des secteurs stratégiques prometteur permettant de consolider davantage la coopération et d'approfondir le partenariat, notamment sur les questions liées à la gestion des flux migratoires, et aux secteurs des industries automobile et aéronautique, ainsi que de l'agriculture.

Il a également souligné le rôle majeur de la coopération maroco-mexicaine aux niveaux bilatéral et multilatéral, via la coordination et la concertation sur des questions d’intérêt commun dans les instances et foras internationaux.

La politique étrangère du Royaume du Maroc est basée sur le renforcement de la coopération Sud-Sud, notamment avec les pays d'Amérique latine, a-t-il poursuivi, rappelant la visite historique du Roi Mohammed VI en 2004 à plusieurs pays de la région, dont le Mexique.

Sur le plan parlementaire, Mayara a mis l'accent sur l'importance de la coopération parlementaire pour hisser la coopération bilatérale et renforcer le rapprochement entre les deux peuples amis, soulignant la ferme volonté de la Chambre des Conseillers de développer les liens de coopération avec le Sénat mexicain et d’asseoir des canaux permanents de dialogue parlementaire maroco-mexicain.

Dans ce sillage, il a évoqué les efforts en cours pour la mise en place d’un forum économique annuel entre les deux Chambres, étant donné que la Chambre des conseillers compte parmi sa composition des représentants des hommes d'affaires marocains.

Par ailleurs, Mayara a exprimé sa fierté du soutien du Mexique aux initiatives de la Chambre des conseillers visant à instaurer un dialogue parlementaire fructueux des conseils des Sénats sud-sud, notamment avec les Conseils des Sénats en Afrique, au Monde arabe et en Amérique Latine.

Pour sa part, la présidente du Sénat mexicain, Olga Sanchez Cordero a mis l’accent sur l'importance du renforcement de la coopération économique et commerciale entre le Maroc et le Mexique, partant du fait que les deux pays partagent les mêmes préoccupations relatives à l'immigration non réglementée.

Dans cette lignée, Cordero a noté que le Mexique est une porte d'entrée vers les États-Unis d'Amérique d’une part et le Maroc vers l'Europe d’autre part, notant que les deux pays font face aux mêmes défis en matière de gestion des flux migratoires.

Dans ce contexte, elle a relevé que son pays, à l’instar du Maroc, a été le premier à ratifier le Pacte de Marrakech pour une migration sûre, ordonnée et régulière, faisant savoir qu’après la mise en œuvre du Pacte, le processus de renforcement de la protection juridique des migrants a été activé, notamment au profit des enfants mineurs.

D'autre part, la délégation parlementaire mexicaine a mis l'accent sur l'importance de tirer profit du 60e anniversaire de l'établissement des relations maroco-mexicaines, en vue de donner une impulsion forte à ces liens dans des questions prioritaires, notamment dans les domaines de la lutte contre la corruption, des énergies propres et des échanges culturels et académiques.

La délégation a également noté que le Sénat mexicain, qui s'apprête à organiser le 60e anniversaire des relations bilatérales, suit avec un grand intérêt les politiques du Royaume, notamment dans les domaines ayant trait au changement climatique et à la légalisation de l'usage du cannabis à des fins médicales et industrielles, exprimant à cet égard sa volonté de bénéficier de l'expertise marocaine en la matière.

Concernant la question de l'intégrité territoriale du Royaume, le président de la Chambre des conseillers a mis le point sur les répercussions néfastes de l'instabilité dans la région sahélo-saharienne et a donné un aperçu sur le conflit artificiel autour du Sahara marocain et sur le calvaire enduré par les séquestrés dans les camps de Tindouf.

Mayara a également mis en exergue les efforts déployés par le Maroc pour trouver une solution consensuelle, à travers le plan marocain d'autonomie.

Dans ce sillage, il a émis le souhait que "le Mexique exprime une grande compréhension à l'égard de la position du Maroc, en adoptant une neutralité positive à même de soutenir les efforts des Nations-Unies visant à trouver une solution politique consensuelle à ce différend régional".

Le président de la commission des affaires étrangères du Sénat, qui a la compétence exclusive de contrôler la politique étrangère du Mexique, s'est engagé à transmettre cet appel du président de la Chambre des conseillers au ministère de Affaires étrangères et aux autorités compétentes de son pays.

Maroc Mexique
Parlement

   Autres Articles