Couverture live

Union africaine: repenser le modèle de financement s'impose avec acuité

Actualités
lundi 13 juin 2022
13:17
Écoutez l'article
Union africaine: repenser le modèle de financement s'impose avec acuité
Medi1News + MAP
Écoutez l'article

La ministre de l'Economie et des Finances, Nadia Fettah, a mis en exergue, lundi à Rabat, la nécessité de repenser le modèle de financement de l'Union africaine.

"Repenser le modèle de financement de notre Union s'impose avec acuité si nous voulons garder le cap de l'objectif que nous nous sommes fixé depuis 2015 à Johannesburg, pour un financement durable, prévisible, équitable et responsable de l’Union africaine", a indiqué Mme Fettah qui intervenait à l'ouverture des travaux de la réunion de haut niveau du comité des quinze ministres des Finances (F15) de l'Union africaine.

Au-delà de son impact direct sur les économies africaines, la crise actuelle, de par son ampleur inégalée et sa durée imprévisible, "pourrait remettre en cause la viabilité financière de notre grande famille institutionnelle qu’est l’Union africaine", soit en incitant les partenaires internationaux à réduire les financements accordés à l’Union, soit en réduisant les capacités contributives des Etats membres, confrontés à une pression accrue sur les finances publiques, a-t-elle souligné.

En effet, les contraintes de financement qui pèsent aujourd’hui sur le budget de l’Union devraient "nous inciter, non seulement à rechercher des sources de financement additionnelles, mais surtout à optimiser l’utilisation des ressources disponibles", a-t-elle insisté.

"Notre Comité F15, fortement engagé dans la dynamique des réformes budgétaires et financières lancées par l’Union africaine ces dernières années, est sans doute l’organe le mieux placé pour mener cette réflexion stratégique, avec, comme objectif, de formuler une vision globale sur la voie à suivre pour apporter des réponses concrètes aux défis du financement de notre institution", a assuré la ministre.

Et de poursuivre qu'au cœur de cette vision, la performance budgétaire de l’Union africaine devrait être érigée comme une priorité de premier ordre, en vue d’opérer cette transition, tant espérée, d’une logique des moyens vers une logique des résultats.

Par ailleurs, Mme Fettah s'est réjouie du choix du Royaume pour accueillir cette retraite ministérielle du Comité F15, la première depuis plus de deux ans.

"Nous y voyons une reconnaissance fort appréciée des efforts déployés par notre pays et de son engagement en faveur de l’Union africaine, au cours des dernières années. Ce choix reflète aussi la confiance que placent nos partenaires africains dans le Royaume du Maroc qui a toujours fait de la coopération Sud-Sud avec les autres pays africains un choix stratégique, porté par le leadership éclairé de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, et fondé sur une vision globale et équilibrée du développement de notre continent", a indiqué la ministre.

Organisée conjointement par le ministère de l'Économie et des Finances et l'UA, sous le thème "Au-delà de la pandémie de la Covid-19 et du conflit Ukrainien : Renforcer la résilience des économies africaines et la viabilité financière de l'Union Africaine", cette réunion se penche, entre autres, sur l'après Covid-19, la crise ukrainienne et le redressement économique, la viabilité financière de l'UA ainsi que sur la performance du F15.

Maroc
Union africaine
UA
Financement

   Autres Articles