Couverture live

C24/Sahara: Pour le Sénégal, le plan d'autonomie est le "cadre approprié" pour résoudre le différend

Actualités
mercredi 15 juin 2022
20:46
Écoutez l'article
C24/Sahara: Pour le Sénégal, le plan d'autonomie est le "cadre approprié" pour résoudre le différend
MEDI1NEWS+MAP
Écoutez l'article

Le Sénégal a réaffirmé, à New York, son soutien à l’initiative d’autonomie présentée par le Maroc pour résoudre le différend régional autour du Sahara.

"L’initiative d’autonomie avancée proposée par le Maroc reste, pour ma Délégation, le cadre approprié conforme au Droit international, à la Charte des Nations unies et aux résolutions du Conseil de Sécurité et de l’Assemblée générale", a souligné le représentant permanent du Sénégal à l’ONU Cheikh Niang lors de la réunion annuelle du Comité des 24 (C24) de l’ONU.

Le diplomate sénégalais a, en outre, indiqué que son pays réitère son soutien en faveur d’une solution politique définitive, juste, durable et mutuellement acceptable au différend régional du Sahara marocain, par le biais d’un processus mené sous les auspices exclusifs des Nations Unies, sur la base des résolutions adoptées par le Conseil de Sécurité depuis 2007.

Il s’est félicité, dans ce cadre, de la première tournée régionale que l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU pour le Sahara, Staffan de Mistura a effectuée en janvier dernier, en lui souhaitant succès dans sa mission.

Evoquant la dynamique réformatrice en cours dans les provinces du Sud, le diplomate sénégalais a mis en avant les avancées accomplies par le gouvernement du Maroc sur le terrain, notamment en matière de promotion des droits de l’homme et de la démocratie ainsi que les efforts considérables déployés pour favoriser le développement économique et social du Sahara marocain tout en assurant l’autonomisation de sa population. Toutes ces avancées ont fini de témoigner de sa volonté de résoudre ce différend, a-t-il dit.

Il s’est réjouit de la participation massive des populations des provinces du Sud lors du triple scrutin législatif, communal et régional pour élire leurs représentants.

“La participation de ces représentants aux importantes rencontres et discussions, à savoir les tables rondes de Genève, les sessions du C24, les séminaires régionaux y compris celui pour le Pacifique, reste un signal positif qui conforte ma Délégation dans son optimisme pour une issue heureuse de ce conflit”, a-t-il souligné.

Par la même occasion, le diplomate sénégalais a exhorté les parties au conflit à rester mobilisées dans la dynamique constructive insufflée par les deux tables rondes de Genève pour accompagner le processus politique engagé par les Nations Unies jusqu’à son aboutissement, en faisant preuve de réalisme et d’esprit de compromis.

"Pour faire progresser ce différend dans ce sens mais aussi compte tenu de son impact sur la stabilité de la Région, nous insistons sur l’importance du respect du cessez-le-feu de 1991", a-t-il encore indiqué.

Il a, par ailleurs, rappelé que son pays a inauguré, le 05 avril 2021, son Consulat général au Sahara marocain, où il compte plus de 6.000 ressortissants, pour marquer son soutien aux efforts du Royaume dans cette région.
 

Sénégal
Sahara marocain
C24
ONU

   Autres Articles