Couverture live

Banques participatives : 5,2 MMDH de dépôts à vue en 2021

Economie
jeudi 28 juillet 2022
09:17
Écoutez l'article
Banques participatives : 5,2 MMDH de dépôts à vue en 2021
Medi1News + MAP
Écoutez l'article

Le secteur bancaire participatif a collecté 5,2 milliards de dirhams (MMDH) de dépôts à vue au titre de l’exercice 2021, marquant une hausse annuelle de 38%, selon le 18e rapport annuel sur la supervision bancaire de Bank Al-Maghrib (BAM).

Ces dépôts représentent 23,7% des ressources du secteur bancaire participatif, contre 22,7% l'année précédente, précise BAM, notant qu'ils sont détenus par les particuliers résidents à hauteur de 73,9%, en baisse de 4,3 points par rapport à l'année précédente, au profit des personnes morales, dont la part a progressé de 5 points à 22,4%.

Quant aux Marocains résidant à l'étranger (MRE), leur part est restée quasiment stable à 3,1%, poursuit la même source.

Les dépôts d'investissement, dont la collecte a démarré en juin 2019, ont enregistré une hausse de 82% à 1,8 MMDH, augmentant leur part dans les ressources à 8,1%, contre 5,9% un an auparavant. Ces dépôts sont détenus à hauteur de 72% par les particuliers résidents, 21% par les personnes morales et près de 7% par les MRE.

Outre les dépôts de la clientèle, les établissements participatifs se refinancent principalement par le biais de leurs fonds propres et de ressources collectées auprès de leurs maisons mères sous la forme de contrats de "Wakala bil Istithmar", de dépôts à vue intra-groupe pour les banques participatives et d'avances de liquidité exemptes d'intérêts pour les fenêtres participatives.

Les banques participatives ont recouru au refinancement auprès de leurs maisons-mères par "Wakala Bil Istithmar", dont l'encours a enregistré une hausse de 28% à 4,3 MMDH, représentant le quart de leurs ressources. Elles ont également recouru aux refinancements sous forme de dépôts à vue intra-groupe.

Ces dépôts ont totalisé 422 millions de dirhams (MDH), représentant 2,4% du total de leurs ressources, contre 3,5% un an plus tôt.

De même, les avances reçues par les fenêtres participatives ont augmenté de 64% à plus de 1,9 MMDH, soit 40,2% de leurs ressources, en progression de 5,2 points par rapport à 2020.

La part des marges constatées d'avance dans les autres passifs a progressé à près de 88% contre 80% en 2020, soit près de 24% du total-passif.

Les capitaux propres comptables ont baissé de 10% à 2,2 MMDH, reflétant l'effet compensé, d'une part des résultats déficitaires dégagés par cette industrie naissante et, d'autre part, des augmentations de capital réalisées par les acteurs pour se conformer aux exigences réglementaires du capital minimum.

Banques participatives au Maroc
Rapport annuel sur la supervision bancaire de BAM
Bank Al-Maghrib