Couverture live
Benmoussa: le rapport de la CSMD se base sur une nouvelle ambition nationale à l’horizon 2035
Actualités
mercredi 26 mai 2021
19:01
Écoutez l'article
Benmoussa: le rapport de la CSMD se base sur une nouvelle ambition nationale à l’horizon 2035
Medi1News+MAP
Écoutez l'article

 Le rapport général élaboré par la Commission Spéciale sur le modèle de Développement (CSMD) se base sur une nouvelle ambition nationale à l’horizon 2035, a affirmé, mercredi à Rabat, le président de la CSMD, Chakib Benmoussa.

S’exprimant lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation du rapport sur le nouveau modèle de développement, Benmoussa a souligné que cette ambition, qui s’inscrit dans une référence commune de développement, comprend des objectifs clairs et mesurables, dans le cadre d’une série de choix stratégiques ayant une dimension transformatrice.

Il a ajouté que ce nouveau modèle exige un pilotage pour le changement, qui puise son efficacité non seulement des leviers de changement et de la mobilisation des sources de financement et des partenariats, mais aussi à travers des mécanismes de suivi et d’impulsion qui soutiennent la possession collective de tous les chantiers transformateurs et qui garantissent les conditions nécessaires à sa réussite.

Benmoussa a, en outre, relevé que ce nouveau modèle de développement proposé constitue un point de départ vers une nouvelle étape, pour aller de l’avant dans le projet sociétal du Royaume, sous la sage conduite du Roi Mohammed VI, ce qui souligne la nécessité d’ancrer les valeurs de citoyenneté responsable et agissante, de renforcer le sentiment d’appartenance à la Nation et d’incarner l’identité marocaine enracinée dans l’histoire, et riche par la diversité de ses affluents culturels et par son attachement aux valeurs d’ouverture, de dialogue et de modération.

Ce rapport, poursuit-il, est le fruit d’une année de travail acharné, à travers des réunions, des rencontres, des concertations et des séances d’écoute, menées par la Commission, pour dégager une perception claire et pratique du Maroc auquel nous aspirons, le Maroc de demain où l’élément humain se trouve au cœur des priorités des politiques publiques, notant que cela contribuera à faire du Maroc un pays prospère, qui intègre tous ses citoyens, veille à la durabilité de ses ressources naturelles et qui valorise toutes ses compétences au sein du pays comme à l’extérieur.

“Le Maroc auquel nous aspirons sera une force capable de faire face aux défis et crises aux dimensions régionale et internationale, et de transformer ses répercussions en opportunités en faveur du développement de notre pays”, a-t-il fait savoir.

Benmoussa a indiqué que “notre positionnement géographique, notre patrimoine culturel, nos valeurs religieuses en harmonie avec les valeurs humaines nobles, ainsi que les liens forts et séculaires entre la Monarchie et le Peuple, qui ont été le socle des grandes transformations qui ont jalonné la trajectoire de développement de notre pays à travers son histoire, sont tous des facteurs qui ouvrent la voie au Maroc pour se hisser au rang des pays pionniers qui incarnent les valeurs de dialogue, d’ouverture et de partenariat, au service du bien-être de ses citoyens et en contribution à la construction d’un monde meilleur”.

Il a relevé que cette ambition a été traduite en objectifs de développement ciblés, qui propulseraient le Royaume dans beaucoup de domaines dans le tiers supérieur des différents classements mondiaux des Nations, ajoutant que cette ambition requiert une mobilisation générale des compétences nationales, en vue de donner une forte impulsion au développement, dans un contexte mondial marqué par l’intensité des complications et la rapidité des changements.

Benmoussa a affirmé que le rapport élaboré par la CSMD est le fruit d’idées, de réflexions et de propositions imaginées et élaborées par les Marocains, avec les Marocains et pour les Marocains, étant donné que la Commission a adopté une approche basée sur l’écoute des citoyens et des forces vives de la Nation, ainsi que leur intégration dans la recherche de solutions et la proposition, ce qui incarne l’approche de l’intelligence collective adoptée par la Commission durant toutes les étapes de l’élaboration de ce rapport.

Dans ce cadre, le président de la CSMD a rappelé que la Commission a tenu 250 séances de travail, y compris les séances d’écoute, de concertation, de visites de terrain et de débat avec les experts, en plus de 120 séances de travail des membres de la Commission, faisant savoir que ces rencontres ont permis d’interagir avec environ 10.000 personnes directement et avec plus de 3 millions de personnes via les réseaux sociaux.

Les travaux de la Commission ont également connu une couverture médiatique importante, à travers plus de 16.000 articles et contenus médiatiques, ce qui a permis d’atteindre de larges catégories de la société marocaine.

Le Roi a présidé, mardi au Palais Royal de Fès, la cérémonie de présentation du rapport général de la Commission Spéciale sur le modèle de Développement et a reçu à cette occasion en audience Chakib Benmoussa, président de cette Commission, qui a présenté au Souverain une copie du rapport.

CSMD
Développement
Maroc
Rapport
   Autres Articles